Un dimanche traditionnel français

Nous sommes donc à Punta Banco, nous avons passé la soirée du samedi soir entre adultes puisque Tiana était invité chez sa copine Maeva à dormir. C’était sympa de passer une soirée rien que tous les quatre aussi, même si nous n’avons rien fait de plus ou de moins, ici il y a un seul resto qui est actuellement fermé pour cause de confinement, et toutes les denrées ici ne sont que basique, rien pour nous émoustillés les papilles en cette soirée de fête sans enfant!! Tiana de son côté s’est régalé d’être avec sa copine toute la soirée.

Jeny et Fab nous ont tous invité à venir manger le dimanche midi et d’une pierre de coup récupérer la miss.

Pour aller chez eux, il faut être sacrément motivé, avec nos pauvres 500 mètres maximum dans les pattes tous les jours depuis que nous sommes ici, cela nous a fait bizarre de faire un peu d’effort…😂 Et qui plus est vingt minutes de marche avec plus de la moitié en grande montée, et tout cela à 11h50, l’heure la plus chaude de la journée avec un soleil de plomb au zénith…

Nous sommes arrivés chez Jeny et Fab en âge, moi rouge comme une tomate et il nous a fallu bien un bon quart d’heure pour arrêter de dégouliner…😂😂😅

Cependant arrivé là haut, quel bonheur de découvrir leur maison, leur îlot de forêt et de tranquillité. Une maison en grande partie construite en bois, décorée avec goût et l’ambiance qui y règne est apaisante…

Pour nous accueillir, à peine le petit portail d’entrée du jardin passé, un tapis de fleurs d’un rose fuchsia intense était étalé sur les marches des escaliers qui mènent à la maison. Comme si nous avions tel des stars, un tapis rouge qui avait été déployé pour notre arrivée! Évidemment tout cela n’était pas mis en scène et c’est d’ailleurs cela qui était le plus beau… La nature nous offre beaucoup si on la laisse œuvrer comme elle veut.

Une fois cette allée d’honneur traversée, nous avons été accueilli par la petite famille ainsi que Tiana. Leur belle terrasse nous a permis de profiter du superbe cadre autour de la maison, ainsi que de la petite brise, venant nous caresser la peau rougis par le soleil.

Le repas était sans prétention, tel un dimanche chez des français, avec un bon poulet rôtis au four, riz et haricots rouges car nous sommes quand même au Costa Rica c’est la base de l’alimentation ici, avec quelques brocolis… Rien d’exceptionnel mais nous n’avions pas mangé de poulet rôtis au four depuis notre départ de France et nous étions ravis de ce met.

Le repas s’en est suivi d’une petite balade digestive, la motivation n’était pas vraiment là car il faisait encore une chaleur étouffante mais nous avons passé un moment sympa.

Nous sommes donc allés tous les six entre adultes nous balader, puisque les deux fillettes ne voulaient pas bouger, elles sont restés à la maison!

L’objectif était d’aller voir le petit hameau qui se situe un peu plus haut, il fallait encore monter, mais cela ne devait pas être long. Nous voilà donc repartis pour vingt bonne minutes de montée en plein chaleur. Verdict, avons nous regretté? Pas du tout, cela nous a fait du bien, nous avons discuté tout du long du chemin et appris à mieux nous connaître, les paysages étaient quant à eux magnifiques. Tout était plus vert là haut, moins poussiéreux. Pour couronner le tout, le retour vers leur maison était superbe, une vue magnifique sur la forêt débouchant sur l’océan, avec le soleil qui descendait vu l’heure qui avançait.

Une très bonne journée qui nous changeait un peu de notre routine en bas à Punta Banco. La descente jusqu’au village ensuite avec Tiana a été aussi pleine de surprise. Nous avions en premier lieu, le soleil qui se couchait sur l’océan, rien que cela était un superbe spectacle depuis le chemin où nous étions. Ensuite nous avons eu la chance de voir une famille de singes hurleurs, jouer dans les arbres, nous avons même pu observer qu’un bébé était sur le dos de sa maman.

Un peu plus loin Tiana et ses yeux de lynx ont vu un oiseau, elle croyait que c’était un Quetzal, fameux oiseau emblématique du Costa Rica que nous n’avons pas eu la chance de croiser, malheureusement ce n’en était pas un. Par contre c’était un magnifique petit oiseau d’un vert émeraude brillant avec une gorge orange, d’après mes recherches cela doit être un Martin pêcheur nain, très bel oiseau.

Étant au début du crépuscule, la faune se réveillait, la forêt reprenait ses droits après la chaleur pesante de la journée et de nombreux bruits inconnus nous ont questionné, quel membre de cette forêt pouvait bien faire ces bruits. Un retour très agréable après une journée tranquille. En arrivant en bas de la pente, l’océan nous tendait ses vagues et Max, Tiana et Ida se sont laissés séduire par un bain au couché du soleil après cette journée toute en chaleur. Quant à moi je suis rentrée avec Philippe jusqu’à la maison car je rêvais seulement d’une bonne douche froide.

Nous étions bien fatigués mais contents de cette journée comme on les aime, pleines de découvertes et de partages.

4 réflexions sur « Un dimanche traditionnel français »

  1. HA LE BONHEUR !!!
    Ca me fait plaisir de lire et de voir ça! besos

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle nature! Merci pour cette journée étouffante et si belle, on sent poindre la nostalgie du départ prochain. Gros bisous et œufs de Pâques pour Tiana

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close