La plage…

C’est au fil des marées que les journées se passent ici, et cela pour tout le monde.

La faune est particulièrement présente dans ce petit paradis où l’Homme n’empiète encore pas trop sur la nature.

L’autre jour nous avons pu assister à la mise à la mer de bébés tortues.

Ici à Punta Banco il y a une politique de préservation des tortues de mer. Pendant la période des pontes, les personnes préposées aux tortues, récupères les œufs qui viennent d’être pondus durant la nuit par les femelles et les remettent enfouis dans le sable, dans un espèce d’enclos protégé et numéroté.

Ils les numérotent, afin de pouvoir savoir précisément quand est ce que la portée va éclore, pour ainsi remettre les bébés tortues sur la plage dès leur éclosion.

Mais pourquoi font ils cela? Tout simplement pour donner le maximum de chance à ces derniers d’arriver à éclosion et donc de faire perdurer l’espèce animale.

Nous avons donc eu la chance d’assister à la mise à l’eau des derniers bébés tortues de la saison. Il faut savoir que sur la côte pacifique, les tortues ne pondent que de novembre à février.

Tiana était émerveillée de pouvoir assister à ce spectacle et moi aussi d’ailleurs, malheureusement Max, Ida et Philippe n’étaient pas là et ont donc loupé ça!

L’idée de la préservation est que les bébés tortues, à la tombée de la nuit, au premier jour après leur éclosion, soient posés sur la plage et doivent rejoindre tous seuls l’océan. À partir de ce moment les tortues sont livrées à elles mêmes.

C’est un grand moment pour elles, à peine nées elles doivent marcher jusqu’à l’océan et non sans mal. C’est un combat de chaque instant, certaines ont plus de mal que d’autres et peine réellement à avancer jusqu’à leur but.

Il faut dire que ce périple paraît loin d’être facile pour ces petits bébés, car ici évidemment les vagues sont plutôt agressives. Elles peinent à avancer, et c’est là qu’une vague un peu plus grosse que les autres vient les submerger, et les ramènes quelques mètres plus haut sur la plage. C’est à ce moment qu’en temps qu’observateur, il faut faire très attention à ne pas bouger le temps que l’eau redescende, et que l’on puisse identifier où sont passés les tortues afin de ne pas les écraser malencontreusement.

Le travail pour elles est à recommencer, en espérant pouvoir cette fois arriver jusqu’à l’eau sans encombre. Les plus faibles n’y arriveront pas et c’est déjà ici que ce joue leur vie. Une fois rentrer dans l’eau le chemin est encore très incertain pour ces petites tortues, les prédateurs sont nombreux et attendent leur arrivée avec délectation…

L’association de protection des tortues permet à ces dernières d’échapper à la mort un bon nombre de fois avant d’être dans l’eau.

D’abord en récupérant les œufs juste après la ponte, ils évitent à plus de la moitié de finir écraser par les baigneurs ou mangeaient par les oiseaux avant même leur éclosion. Leur mise à l’eau ensuite permet d’éviter aussi d’être mangés sur la plage avant même d’avoir pu sentir l’eau leur chatouiller la carapace…

le taux de mortalité reste tout de même très élevé malgré toutes ces précautions, un pour cent des bébés tortues arriveront à l’âge adulte!!! 😳😳

Sur une dizaine de bébés tortues mit à l’eau ce soir là, nous avons dû en aider deux, en les amenant dans l’océan directement, après une longue attente et de nombreuses tentatives infructueuses pour rejoindre l’immensité devant elles. Cela laisse un mauvais présage pour la suite de leur vie mais on aura fait le maximum tout en étant obligé quand même de laisser se faire la nature.

6 réflexions sur « La plage… »

  1. Superbe récit 🙏

    J'aime

  2. BEAUMELOU Bérengère 31 mars 2020 — 20 08 43 03433

    Un grand merci pour ce partage
    Cela doit être un moment inoubliable
    Un temps suspendu d’accompagner ces bébés tortues
    Merci pour ces belles photos

    Aimé par 1 personne

  3. Mon premier commentaire me pouse a penser que ce qui est loin du pire peut aussi etre loin du meilleurs.Si pour obtenir votre conclusion sur la securite vous avez tout envisage c est parfait et je suis ravie de vos conclusion.SI philippe et Ida on organise leur vol avec une compagnie espagnole je panse que pour l instant ce pays etant dans un gouggre de desolation ils ne pourrons rien<. SI vraiment ils veulent rentrer ils doivent a mon avis faire valoir leur nationalie aupres du consul mais j ajoute que s il ya un e dizaine de jours c etait interessant actuellement on es a la veille d un pic de la pandemie il vaut mieux attendre on prevoit la baisse vers mi avril mais spyez assures que c est un veritable desastre moral et physique.restez en groups connu et soyez circonspect si des nouveaus arrivent. C est vraiment un e conclusion heureuse que j espere je pense tres forts a vous ne minisez pas les situations. Gros bisous Mamie

    Aimé par 1 personne

  4. Soso :, magnifique !! J’ai lu comme si on l’avait fait avec vous ! Quel spectacle !!
    On devait le faire à bali mais le timing c’était pas avec nous…..

    J'aime

  5. Wahoo je suis émerveillée par la chance que vous avez eu d assister à cela ! Tiana devait être au ange .
    Je vous embrasse bien fort
    A bientôt ❤️😘on vous aimes les bibous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close