L’île de Taquile…

Voilà la suite de l’histoire… je sais certain me maudisse de fractionner mes histoires comme ça mais un peu de suspense est nécessaire pour apprécier l’histoire au complet 😂😂 est ce que nous on vit tout en même temps? Non alors avec délectation je prend mon temps pour vous raconter…😁 Et puis il faut dire surtout la vérité c’est que ça prend du temps quand même d’écrire et nous sommes des gens très occupés…😂 bon trêve de plaisanterie je commence.

C’est donc après quasiment une heure de bateau que nous commençons à voir l’île de Taquile. Le soleil a pointé le bout de son nez et nous fait le privilège de rester avec nous… L’eau du lac est belle avec cette lumière.

Après deux heures de trajet nous arrivons enfin sur l’île de Taquile, elle tient son nom d’un colon espagnol qui a acheté la totalité de l’île au moment de la colonisation et qui s’appelait Taquila. Nous sommes ici sur le Lac Titikaka à une altitude de 3900m environ, bizarrement à Puno par exemple nous n’avons pas trop ressenti les effets de l’altitude mise à part lorsque nous faisons des efforts par exemple les marches d’escaliers.

Ici sur l’île de Taquile nous sommes montés à quasi 4000m et croyez moi là nous avons souffert du manque d’oxygène surtout lors de l’ascension pour rejoindre le village et la place des armes, oui ici aussi ils en ont une! Malgré le côté physique qui est un peu difficile nous avons une superbe vue sur le lac et les merveilles de l’île se dévoilent sous nos yeux.

Le guide nous explique que l’île est peuplée depuis 1500 ans avant JC, autant dire qu’il y a sur cette île un mélange de culture qui a traversé les siècles. Les habitants de l’île ont été les pionniers en terme d’agriculture. Grâce à la présence du lac l’altitude est tout à fait supportable et la température très clémente, pour l’agriculture c’est un avantage précieux. Beaucoup de peuples se sont inspirés de leur technique d’agriculture en terrasse présent sur l’île.

Au bout de 20 minutes de marche tout le groupe s’arrête pour manger un almuerzo avec une vue imprenable sur le lac. Au menu soupe de quinoa et légumes et pour la suite, plat de truite grillée, légumes riz et pommes de terre… Nous nous sommes régalés, nous étions tous assis sur une grande table et nous avons sympathisé avec un couple de jeunes uruguayen et un couple de moins jeunes italien, c’était sympa. À la fin du repas nous avons eu un petit spectacle de danse traditionnelle de l’île avec une maman et ses enfants, sympa comme tout. Nous commençons à apprendre un peu les coutumes locales, notamment la signification des tenues, plus précisément des chapeaux portés par la gente masculine. À tout âge et toute situation social un chapeau d’une couleur différente est porté. C’est comme ça que l’on peut faire la différence entre les enfants, les jeunes adultes célibataires, les hommes mariés, les représentants de l’autorité qui sont responsables des décisions prise pour l’île entre autre, et les référents en cas de litiges, pour toutes ces catégories sociales un bonnet différent est porté. Pour le reste de leur costume les hommes portent une chemise blanche et un pantalon noir avec une ceinture colorée et les femmes portent des jupes à multicouches avec des couleurs très vives voir même fluos, et sur la tête une cape noire pour se protéger du soleil avec à son extrémité de gros pompoms de couleurs. Les gens ici sont un peu plus timides, réservés, et en retrait que sur les îles d’Uros. Le tourisme est autorisé sur l’île depuis seulement une vingtaine d’année et nous pouvons voir que les habitants souhaitent tout de même préserver leur tranquillité, et d’ailleurs on le comprend très bien.

Après le repas nous reprenons un peu la marche pour arriver au sommet de l’île sur la fameuse place des armes!!! Et bien on peut dire que ce n’est pas vraiment ce lieu qui est intéressant à voir ici…😂 J’avais au préalable demandé au guide dans le bateau si il connaissait le lieu où nous devions dormir pour la nuit, il m’a dit que oui et qu’il nous montrerait la maison en question. Nous suivons donc le groupe encore un peu, et à un moment le guide nous montre une maison sur le bord du chemin nous disant que c’est ici. Il rentre dans un genre de patio et nous appelle les hôtes en vain, personne n’a l’air d’être ici. Le guide nous dit d’attendre ici, qu’ils doivent être plus haut, qu’il les prévient de notre arrivée. Nous attendons donc dans ce patio, pendant que le groupe continue leur chemin direction le port pour récupérer le bateau et retourner à Puno. Nous sommes bien content d’avoir pris une nuit ici et de pouvoir profiter au maximum de l’île qui se vide de ses touristes vers 14h. Au bout d’une heure à patienter l’arrivée de nos hôtes nous décidons de laisser nos sacs dans le patio et d’aller nous balader, nous les retrouverons bien en fin de journée chez eux!

Bien que magnifique, la poursuite de notre marche nous coupe le souffle car nous n’étions pas encore arrivés tout en haut!! Au bout de quelques kilomètres nous nous arrêtons à flanc de colline pour nous reposer et profiter de ce calme et de cette tranquillité ambiante, il règne ici une sérénité régénérante. Une belle vue sur le lac, du soleil, des oiseaux qui chantent un paradis! J’ai oublié de vous préciser l’île s’étend sur 14 kilomètres de long et il n’y a ici aucun véhicule motorisé ni d’ailleurs de cheval ou d’âne pour transporter les marchandises, tout se fait à pieds et à dos d’hommes et de femmes.

Au bout de quelques heures nous prenons un autre chemin pour retourner à notre logement ce qui nous permet d’admirer encore d’autres paysages. De l’autre côté de l’île nous pouvons même voir la Bolivie!

Arrivés à notre point de départ nous retournons dans le patio de la maison, nous constatons que rien n’a bougé et toujours personne par ici. Maxou commence alors à visiter un peu, aucune porte n’est fermée et nous nous rendons vite compte qu’il n’y a pas âme qui vive ici, tout est à l’abandon, des amas de choses diverses et variés dans les pièces, des matelas posés contre les fenêtres… Notre calme et notre sang froid ont été mis à rude épreuve depuis notre départ de France et finalement nous sommes d’un calme sans précédent, nous retournons dans la rue en espérant trouver quelqu’un qui nous renseigne, peut être que le guide s’est trompé de maison! Après avoir monté, puis descendu puis remonté le chemin trois fois sous les très brèves informations des personnes que nous croisons nous en concluons que effectivement la location est bien là mais qu’apparemment les hôtes ont quitté leur domicile et laissé tout à l’abandon!!! Toujours calme mais l’heure commençais à tourner et la nuit à tomber il fallait trouver une solution rapidement. Retourner sur Puno n’était pas une possibilité, tous les bateaux étaient partis depuis déjà plusieurs heures. Dormir ici quand même dans ce superbe squatte qui s’offre à nous, cela restait la dernière alternative pour éviter de dormir dehors!! Nous avons donc tenté de trouver un autre logement sachant que je vous le rappelle nous n’avions quasiment pas d’argent…

Nous sortons donc du patio, et descendons vers le village en espérant trouver un endroit pour dormir. Pour couronner le tout, Maxou mon chéri que j’aime tant me dit: c’est toi qui demande il faut que tu pratiques ton espagnol en toute circonstance. 😳😆😅🤪🤨🤓

Je prends donc ma mission à cœur à défaut d’avoir le choix, et de toute façon il faut trouver une solution vite! Premier homme que nous croisons, je l’aborde en lui demandant s’il existe des chambres à louer pour la nuit. Et là bingo nous sommes tombés sur la bonne personne, il veut bien nous aider et nous demande de le suivre, au cours du trajet nous lui expliquons notre problème et nous confirme qu’effectivement notre hôte n’habite plus sur l’île depuis 6mois déjà. Nous nous arrêtons rapidement, ce gentil homme nous demande d’attendre ici il va demander si la famille qui habite ici peut nous louer une chambre, pas de veine personne n’est là! Mais nous continuons notre ascension pour la 4ème fois de la journée et notre bienfaiteur nous dit qu’il y a une autre maison qui loue des chambres. Max se rend compte durant le trajet que l’homme qui nous aide si gentiment a un chapeau multicolore ce qui signifie qu’il représente l’autorité sur l’île. Je ne sais pas si c’est ça qui nous a aidé par la suite mais en tout cas cet homme a été très gentil. Il nous trouve enfin une maison ayant de la place, 25soles par personne pour la nuit! Nous validons et sommes soulagés de ne pas dormir dans le squatte d’en bas! 75soles pour nous trois, il nous reste donc 40soles pour faire trois repas à trois! Sachant que nous avons payé pour l’almuerzo du midi 20soles par personne, 60 soles pour nous trois c’était pas gagné…

L’homme qui nous a accueilli nous montre la chambre qu’il peut nous proposer, un lit double, un lit simple et le tout avec une vue sur le lac, nous n’espérions pas autant! Nous demandons ensuite à cet homme qui se nomme Felipe le prix des repas, du soir, du petit dej et du midi. Il nous renvoie vers sa femme qui va arriver. Max est réquisitionné en tant que traducteur, car il y a une cliente asiatique qui ne parle pas espagnol et la fille du propriétaire qui n’arrive visiblement pas à se faire comprendre! Max traduit en anglais donc à la cliente que la chambre est bien à 25soles mais que pour le petit déjeuner c’est 50soles de plus!!! Mon estomac commence à flipper, avec le peu d’argent que nous avons nous ne pourrons même pas prendre l’équivalent d’un petit dej pour une personne!!! 🥺🥺🥺 Les prix sont un peu aberrant… Peu de temps après la femme de Felipe nous rejoint dans notre chambre pour discuter prix. Elle est très gentille, sort son petit carnet pour nous noter les prix et le total, mais clairement nous espérons que nous allons pouvoir manger au moins un repas… Nous lui expliquons clairement que nous n’avons pas beaucoup d’argent car on ne pensait pas avoir besoin de louer une autre chambre! Au final pour 110 soles nous allons pouvoir dormir, manger le repas du soir et du midi! Et discrètement elle nous dit qu’il ne faut pas le dire à l’autre cliente!!! Ils ont essayé de l’arnaquer en bonne et du forme… Nous étions de notre côté tellement soulagé d’avoir eu un prix comme ça que nous ne pouvons rien dire. C’est là que la question de l’homme au bonnet multicolore s’est soulevée, heureusement on pense que c’est lui qui nous a amené et nos hôtes étaient obligés de respecter en quelque sorte les règles avec nous, d’avoir une enfant nous a je pense beaucoup aidé aussi! La femme nous dit que le repas sera servi à 19h mais qu’en attendant nous pouvons remonter la colline et aller profiter du coucher de soleil… un tel décalage entre son comportement avec nous et avec l’autre cliente😳😳😳.

Nous profitons tout de même de cette fabuleuse recommandation et nous remontons la pente pour la énième fois mais cette fois pour admirer un superbe coucher du soleil sur le lac avec une vue imprenable.

Nous rigolons bien de cette aventure folle encore!!! Nous restons un moment assis à regarder le soleil descendre doucement. Tiana a repéré un dindon sur le toit d’une maison en contre bas et nous passons un moment à rire de la conversation que Tiana entretient avec ce dindon qui lui répond, Tiana n’est pas sur de tout comprendre mais ça nous fait bien marrer😂😂😂.

Voilà une journée plus que chargée en émotion, découverte, sensation, et confiance.

5 réflexions sur « L’île de Taquile… »

  1. Cher Max tu te trouve toujours a la charniere d une situation critique et a chaque fois tu arrive a denouer la situaation.Tu es un vrai polyglotte et philippe doit etre fier de toi .Philippe et Damia qui avec toi constitue l ossature de votre trio< Tiana en est l ormenent..Je suis charmee par la beaute de votre voyage.Charmee et en meme temps un peu craintive vos risques sont attenues par votre reflexion su la aituation qui se presente.Je pense a vous aves nostalgie et affection

    Aimé par 1 personne

  2. Palsembleu quelle infamie ! Le bougre s’était carapaté avec votre cassette ! Alertez la maréchaussée toutes affaires tenantes !
    Que d’émotions vous nous faites vivre, heureusement à postériori. Mais votre sang froid est remarquable,
    Un vrai paradis cette île, enfin visiblement pas pour les asiatiques ou les touristes seules.

    Aimé par 1 personne

  3. solenne :il vous arrive tellement d’aventures !!! on est fan avec flo

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close